Inuitartzone.com

Masque en os de baleine par Billy Merkosak

Billy Merkosak est un artiste reconnu, originaire de Mittimitalik (Pond Inlet), une petite communauté inuit située au Nord de l’île de Baffin au Nunavut, entre Kangiqlugaapik (Clyde River) et Ikpiarjuk (Arctic Bay). Il a commencé à dessiner à l’âge de quatre ans. Depuis, il explore différents media et pratiques artistiques, sculptant ainsi des os de baleine, de l’ivoire ou du bois flotté, et utilisant des aquarelles. Billy Merkosak est l’un des rares artistes du Nunavut qui sculptent des masques, avec Tim Pitseolak, Taqqialuk Nuna et Sam Toonoo de Kinngait (Cape Dorset). Sculpter ou dessiner des masques permet de conserver un lien étroit entre le passé et le présent, par l’intermédiaire des mythes et des histoires anciennes des aînés inuit. En effet, les masques étaient autrefois importants durant les pratiques chamaniques pour permettre au chamane de communiquer avec les esprits ou les personnes décédées. Des masques miniatures étaient également utilisés comme des amulettes pour protéger les chamanes, les enfants et les adultes contre les mauvais esprits. Au début des années 1960, des archéologues découvrirent près d’Iglulik (au sud de Mittimatalik) des masques miniatures en ivoire datant de la Culture de Dorset. Par l’intermédiaire de ce masque en os de baleine, Billy Merkosak célèbre ainsi ses ancêtres et les liens avec le passé. Ses œuvres d’art semblent être une façon de transmettre les savoirs des ancêtres aux jeunes inuit. Kiinappaq ou kiinannguaq signifie «masque» en inuktitut. Avec celui-ci, nous pouvons également reconnaître des tatouages sur les joues et le menton qui étaient habituellement portés par les femmes.
Share this
Older Post Newer Post