Inuitartzone.com

Les oiseaux arctiques comme sujets artistiques

Beaucoup d’espèces d’oiseaux arrivent dans le Nord au cours du printemps, puis repartent en direction du Sud à l’automne. Selon les chasseurs inuit et les scientifiques, les territoires du Nunavut comptent plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux dont la plupart sont migrateurs : par exemples des canards, oies, cygnes, huards, faucons, grues, pluviers, mouettes, sternes, etc. Un petit nombre d’oiseaux passent l’hiver dans l’arctique : il s’agit seulement du grand corbeau (tulugaq or tulugajjuaq), du harfang des neiges (ukpik or ukpijjuaq), et du lapogède (aqiggivik). Les femmes et les enfants chassent les oiseaux pour la nourriture (principalement les canards, les oies, les perdrix blanches et les lagopèdes), alors qu’ils leur procurent également des matériaux pour les vêtements. En plus de fournir d’être une source alimentaire, les oiseaux sont utilisés par les Inuit dans d’autres domaines : les peaux des oiseaux les plus grands leur servaient de serviettes, les ailes étaient utilisées pour faire la poussière et du ménage, les peaux pouvaient également servir pour fabriquer des récipients, des chaussons ou des parkas lorsque les peaux de caribous venaient à manquer. Aujourd’hui, l’utilisation des oiseaux est toujours d’actualité, non seulement pour sa viande, mais encore les ailes peuvent être utilisées comme des éventails, et les plumes servent à fabriquer des vêtements chauds et des oreillers, par exemples. D’un point de vue symbolique, les oiseaux conservent une signification très forte en tant que principal symbole du printemps qui est associé au retour du soleil, à la fonte des glaces et à des journées plus douces. Au sein de la cosmologie inuit, de nombreux oiseaux prennent une part active dans les mythes, par l’intermédiaire de la tradition orale. Citons notamment l’histoire de Lumaaq ou celle de l’homme qui était marié à une oie (voir les textes ci-dessous). Toutes ces raisons semblent expliquer pourquoi les oiseaux sont aussi importants dans la sculpture et les arts graphiques (dessins et estampes) inuit. Quelques illustres artistes ont fait de l’oiseau le sujet iconographique majeur de leur art, notamment : Kenojuak Ashevak par l’intermédiaire du dessin et de l’estampe; ou avec des sculpteurs comme Adamie Qummiaquk, Ningeotsiak Ashoona, Tony Curley et Pudlaalik Shaa. Tukiki Manomee utilise également les oiseaux tels que les huards comme des éléments de scènes de transformation associés aux phoques, morses, ours polaires et chamanes. [caption id="" align="alignnone" width="400" caption="Aigle par l'artiste Napachie Sharky"]art inuit oiseaux[/caption]
Share this
Older Post Newer Post