Inuitartzone.com

Tuktu « le caribou » dans l’art et la société inuit

Dans la société inuit du passé comme du présent, tuktuit « les caribous » (tuktu au singulier) occupent une place importante. Dans l’art contemporain, en sculpture comme en art pictural (peinture, dessin, estampe), le caribou est l’un des gibiers les plus représentés avec l’ours blanc et le phoque.   Le caribou reste le plus souvent représenté  par les artistes masculins. En effet, les hommes connaissent parfaitement bien les caribous pour les avoir longuement observés avec attention durant la chasse. Les artistes sont ainsi capables de reproduire avec beaucoup de réalisme ses mouvements, ses attitudes ou ses expressions.   Le caribou est par exemple le sujet préféré de Tim Pitseolak à Kinngait et Andrew Qappik à Panngiqtuuq. L’animal peut être représenté seul ou en troupeau comme sujet principal de l’œuvre ou comme gibier dans une scène de chasse. Le caribou est aussi souvent associé à des mythes traditionnels.   Autrefois, les caribous étaient essentiels pour les Inuit en tant que source de nourriture et de matières premières pour la confection des vêtements, la construction des tentes d’été en peaux, la fabrication des traineaux et des outils en os et andouillers, ainsi que la réalisation de sculptures et amulettes.   L’écrivain inuit Taamusi Qumaq explique ainsi en inuktitut : « Le caribou est un marcheur et un gibier. Il était autrefois énormément utilisé par nos ancêtres et leurs descendants : sa peau était considérée comme vêtement, sa viande comme nourriture, ses nerfs étaient des fils, sa peau était considérée comme des tentes par nos ancêtres. » (Qumaq 1991, traduction de l’inuktitut).   Aujourd’hui, les Inuit chassent encore les caribous dont toutes les parties sont utilisées : on mange leur viande, crue, gelée, séchée ou bouillie ; leur peau est encore utilisée pour les vêtements comme les moufles et leurs os et andouillers sont sculptés.   Référence : QUMAQ, Taamusi, 1991, Inuit uqausillaringit. Les véritables mots Inuit/The genuine Inuit words, Québec : Association Inuksiutiit Katimajiit / Inukjuaq et Montréal : Institut Culturel Avataq, p. 224.  
Share this
Older Post Newer Post