Inuitartzone.com

Un thème peu représenté dans la sculpture inuit : une mère et un enfant

La représentation d’une mère et son enfant n’est pas un sujet fréquent dans l’art inuit, à l’inverse de l’art qallunaat (non-inuit) où il apparaît dans les représentations religieuses comme profanes. Ce thème reste relativement récent dans l’histoire de l’art inuit, bien qu’il soit davantage présent dans les arts graphiques contemporains que dans la sculpture.   Autrefois, la représentation miniature de personnages humains (inunnguaq en inuktitut) consistait seulement en la confection d’amulettes chamaniques et de jouets pour les enfants, sous forme de petites sculptures d’ivoire ou d’os et de poupées en peaux. Ce n’est qu’à partir des années 1950 avec le lancement des programmes artistiques en Arctique que la sculpture de personnages en pierre prend de l’ampleur.   Le plus souvent, les personnages sculptés dans la pierre sont des chasseurs de petite dimension, avec ou sans gibier. Ce sujet est particulièrement répandu, d’autant plus que les artistes sont avant tout des chasseurs, autrefois comme aujourd’hui. Leurs créations artistiques s’inspirent de leurs propres expériences.   Les femmes inuit s’impliquent également dans la production artistique : si autrefois elles se consacraient davantage au dessin, à la tapisserie ou à la confection de vêtement, les femmes des communautés arctiques veulent diversifier leurs activités tout en augmentant leurs revenus et certaines commencent à sculpter. C’est ainsi que des thématiques iconographiques nouvelles apparaissent avec des sujets plus féminins tel que le thème de la maternité et de la mère à l’enfant ou les activités féminines dans les campements.   Assise ou debout, la mère est presque toujours représentée avec son enfant dans le capuchon de son amauti (veste féminine) : seule la tête du bébé est alors visible. Il s’agit d’un symbole identitaire très fort puisque l’amauti reste le vêtement féminin traditionnel par excellence, dans une société où la maternité est très valorisée. Ce mode de représentation est le plus courant, même si parfois, la mère porte son enfant dans ses bras ou lui tient la main si celui-ci est plus grand.   Le thème de la mère et enfant est l’un des sujets favoris de Mary Usutsiaq, originaire de Kinngait. Mais notons que les artistes qui sculptent le thème de la maternité ne sont pas exclusivement des femmes : Bobby Aupaluqtuq, jeune sculpteur originaire de Inujjuaq, représente notamment ce thème parmi d’autres.
Share this
Older Post Newer Post