Inuitartzone.com

Iglulik, Nunavut

Iglulik est situé dans la region de Qikiqtaaluk, au Nunavut, sur une petite île dans le Basin Foxe, près de la Péninsule Melville (ouest de l’île de Baffin). Iglulik signifie en inuktitut « il y a des habitations » (iglu signifie « maison, habitat » alors que la « maison de neige » – igloo en anglais ou en français – est exprimé en inuktitut par igluvigaq). En 2006, 1538 Iglulingmiut (habitants d’Iglulik) ont été recensées ; l’âge moyen de la population étant de 19 ans (Statistiques Canada).   Iglulik est une communauté où la culture et les savoirs inuit traditionnels sont  promus par les artistes et plusieurs institutions locales, par l’intermédiaire de sculptures, de films, de documentaires, de livres et un cirque.   Sculpture Les artistes d’Igulik sont célèbres pour leurs sculptures en pierre, en andouiller de caribou, os de morse et de caribou. Alors que la pierre est privilégiée par des sculpteurs tels que George Auksaq et Jame Ungalar, d’autres comme Lukie Airut, Jake Kadlut et Marius Kayoutak créent des sculptures en pierre, en andouiller de caribou ou en os et ivoire de morse. Yvonne Kayoutak sculpte des os et des andouillers de caribou.   Les sujets favoris représentés par les artistes d’Iglulik sont les animaux arctiques tels que les bœufs musqués, les ours blancs et les mammifères marins (beluga, narval, baleine), aussi bien que de célèbres mythes locaux.   Isuma Productions, Film Inuit Independent Isuma Productions d’Iglulik a été constitué en janvier 1999 comme la première maison de production indépendante inuit canadienne. Isuma est à 75% inuit ; Isuma signifie « la pensée ». La mission d’Isuma est de produire une base de media communautaires indépendants – films, télévision et maintenant internet – pour préserver et valoriser la culture et la langue inuit; pour créer des emplois et développer l’économie à Iglulik et au Nunavut, tout en racontant des histoires Inuit authentiques à des audiences internationales inuit et non-inuit.   En 1999, Isuma a réalisé le premier film présenté en langue autochtone : Atanarjuat, la légende de l’homme rapide, un thriller historique inspiré d’une histoire d’Iglulik d’amour, de jalousie, de meurtre et de vengeance. La production de film à Iglulik en 1999 a permis d’apporter 1 million de dollars à l’économie locale, en créant plus de six emplois à mi-temps et vingt à temps-plein dans cette communauté isolée et à peu d’emplois. En 2006, Le Journal de Knud Rasmussen a été produit; il s’agit du premier film qui  envisage la Christianisation  des peuples autochtones de leur propre point de vue.   Artcirq, Cirque Arctique Artcirq a été créé en 1998 avec le soutien financier du Cirque Éloize (Montréal) et Isuma Productions. Suite aux suicides récurrents d’adolescents à Iglulik, des actions concrètes ont été engagées pour offrir aux enfants et aux adolescents des moyens de s’exprimer.   L’initiative d’Isuma Production a formé un groupe de huit jeunes gens, afin de prévenir le suicide dans cette petite communauté. Artcirq a donné des performances dans les régions du sud telles que Montréal (Québec), Dublin (Ireland) en 2006 ou Annecy (France) en 2008.   Références Internet : Igloolik : www.qia.ca/i18n/english/communities/igoolik Isuma Productions : www.isuma.ca Aqsiq Artcirq Cirque arctique : www.artcirq.org  
Share this
Older Post Newer Post