Inuitartzone.com

Ulukhaqtuuq, Territoires du Nord-Ouest

Ulukhaqtuuq, « l’endroit où l’on coud » en innuinaqtun (dialecte de l’inuktitut), est une communauté inuit située sur la côte ouest de l’île Victoria, dans les Territoires du Nord-Ouest dans l’Arctique canadien. Une population de 398 ulukhaqtuurmiut, incluant 105 familles, y vivent (recensement 2006, Statistiques Canada). Ulukhaqtuuq (anciennement Holman, en anglais) a été fondé en 1939  avec la construction d’un poste de traite de la Compagnie de la Baie d’Hudson et d’une mission catholique romaine. En 1966, la communauté initialement située sur la baie King’s, a été déplacée sur l’emplacement actuel de la Baie Queen’s, en raison d’une forte augmentation de la population.   L’estampe Ulukhaqtuuq est la seule communauté arctique occidentale menant un programme de création d’estampes. Cette pratique artistique est tout d’abord venue répondre aux besoins croissants en matière de développement économique comme cela a souvent été le cas dans les communautés de l’Arctique canadien. Des artistes Inuit et le père Henri Tardy, prêtre responsable de la mission catholique à Ulukhaqtuuq de 1949 au début des années 1980, se sont inspirés de la réussite des commerces d’œuvres d’art et d’artisanat d’autres communautés inuit telle que Kinngait et Panniqtuuq au Nunavut ou Puvirnituq au Nunavik, pour créer la Holman Eskimo Co-operative en 1961.   Au début des années 1960, les artistes d’Ulukhaqtuuq utilisent différentes techniques d’estampes : la gravure sans acide, lithographie, pochoir, gravure sur pierre, gravure sur bois. Initialement, les peaux de phoque servaient à réaliser les pochoirs. Depuis 1986, les principales techniques utilisées sont le pochoir et la lithographie qui permettent des représentations détaillées et naturalistes et suscitent  aujourd’hui, pour les artistes d’Ulukhaqtuuq, un intérêt majeur.   Des sujets dits « traditionnels » comme les scènes de chasse, les mythes oraux, le quotidien du passé sont représentés par des artistes célèbres de Ulukhaqtuuq : Flossie Papilluq (1904-1994), Mona Ohoveluk (1935-1892), Agnès Nanoogak Goose (1925-2001), Alec Aliknak Banksland (1928-1998), Stanley Ilonak Klengenberg (1964-1999), Patrick Akovak Klenbengerg (1944-1976), Helen Kalvak (1901-1984), Mark Emerak (1901-1983), Victor Ekootak (1916-1965).   Harry Igutaq (1925-), Mabel Ninngiuq (1938-), Mary K. Okheena (1957-), Peter Palvik (1960-), Louie Nigiyok (1960-), Roberta Memogana (1971-), Susie Malgokak (1955-), Peter Malgokak (1954-),  Elsie Klengenberg (1946-), William Kagyut (1919-), Trex Kangoak Goose (1965-), Julia Manoyok Ekpakohak (1968-), Harry Egotak (1925-) sont les artistes d’aujourd’hui qui réalisent des dessins et des estampes avec des couleurs lumineuses et des compositions sophistiquées.   Référence : COWARD-WIGHT, Darlene (ed.), 2001, Holman, forty years of graphic art/Holman, quarante ans d’art graphique, Winnipeg : Winnipeg Art Gallery.   Référence Internet : Musée virtuel du Canada : www.museevirtuel.ca/Exhibitions/Holman/francais/artists/index.php3#c21    
Share this
Older Post Newer Post